24.2 C
Sénégal
lundi, septembre 26, 2022

Serigne Gora Seye, guide religieux, chercheur-phytothérapeute « L’homme est en mesure de prolonger sa durée de vie avec des plantes en assurant son bien-être à son corps… » Seule la santé donne un sens à la vie »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image_2021-09-06_165653.png.

Guide religieux, chercheur et phytothérapeute, Serigne Gora Seye rassure que seule la santé donne un sens à la vie. Il s’exprime à travers un ouvrage qu’il a mis à la portée de l’opinion. Le religieux chercheur et phytothérapeute parle dans son ouvrage intitule: « Naturmede » des relations entre l’homme et la plante, l’islam et la plante, la plante utilisée depuis toujours comme moyen de communication et de transport pour un être humain, les recommandations du prophète sur l’utilisation de la plante, le choix des plantes traitées et entre autres sujets concernant la médecine à travers les plantes. 
La santé des jeunes préoccupe Serigne Gora Seye qui aborde le thème: « Addiction et dépendances à la drogue et à l’alcool ». Selon lui,  » les drogués ont plus que jamais besoin d’un soutien à fin de faciliter leur réinsertion dans la société. Mon engagement vis à à participer durablement au bien-être de la jeunesse, partout à travers le monde », dit-il. Notre interlocuteur compte mettre en place un centre de traitement spécialisé de traiter l’addition et la dépendance à la drogue pour jouer sa partition dans le cadre de la lutte contre la mendicité. Pour lui,  » en une année, un drogué, interné dans ce centre, bénéficiera d’un traitement qui le guérît totalement. L’objectif visé est de traiter le maximum de jeunes drogués qui en définive pourront retrouver leurs familles. Leur insertion dans la société est vitale car cette même société qui les rejette a besoin de tous ses fils sans exception. Le soin qui va se faire avec les plantes. Cette science, combinée à des secrets coraniques que nous détenons et maîtrisons parfaitement est plus qu’utile à la société. La nicotinamide qui se trouve dans les écorces du cordylapinnata, plante utilisée pour traiter les malades est très active pour soigner les types de dépendances. C’est la façon de combattre le fléau ainsi que la prise de toutes formes de drogue est plus que salvatrice. Un traitement qui peut sauver plusieurs jeunes, accrocs à la drogue. Il est bon de préciser que certains de nos ancêtres avaient une connaissance pointue de cette médecine naturelle. Ils utilisaient l’acide nicotinique et une partie du verset du coran la sourate yassine c’est à dire des écorces et de cette partie du verset ». D’après Serigne Gora Seye,  » il n’y a pas de début, ni de commencement sans fin. Mais aussi il n’y a pas de vie sans fin. Donc, il y a une fin à toute chose. Cependant, avant cette fin inéluctable, il y a un temps. C’est ce qui résume notre message sur terre. Un temps. Et durant cette intervalle de temps, il se passe beaucoup de choses. Dieu a créé la nature avec des ressources qu’on ne saurait exploiter, le temps d’une vie. La nature par la volonté divine, nous permet de rebondir sur cette terre ferme, remplie de vertus. Mais devant la mort nous sommes tous nus aucun médicament ni plante ne pourra nous sauver. L’humanité dans sa globalité a le droit de bénéficier pleinement des vertus de la nature en attendant la mort qui finalement, un jour nous mettra à nu ». Et dans son ouvrage le guide religieux, chercheur et phytothérapeute note que,  » L’homme est en mesure de prolonger sa durée de vie, avec des plantes, tout en assurant un bien être à son corps, fébrile et érafle au fil du temps. Et tant qu’il y a la vie, l’homme se soucie d’avantage de son bien-être, surtout de sa santé au regard de la place qu’occupe l’industrie pharmaceutique. La plante occupe la première place et continuera certainement de l’occuper pour soigner un monde malade ». Serigne Gora diagnostique et liste les différentes plantes et de leurs utilités, de même que la composition jusqu’en obtenir des doses pour soigner les malades. A signaler que des centaines de patients sont consultés et traités à l’aide des plantes chez le guide religieux chaque jour que Dieu fait. Certains parmi eux ont témoignés leurs satisfactions après leurs guérisons, durant leurs traitements. C’est ce qui fait dire à notre interlocuteur que,  » même si le temps d’une vie est court et que les jours de l’être humain sont comptés, à cause des pandémies et maladies qui ne cessent d’affaiblir l’organisme pour aspirer à une vie meilleure tout en étant en bonne santé, nous sommes obligés d’utiliser des plantes. La plante fait vivre. C’est une source de vie. La plante nous accompagne avant la vie, pendant la vie et après la vie. Elle symbolise une vie et une fin: la fin d’une vie ». « Naturmede » rappel à l’homme la nature des plantes et leurs secrets, puit enseigne les vertus et dans de la plante. Le livre va également servir aux étudiants en doctorat comme un support pour le déroulement des sujets de thèse, en rapport avec les plantes médicinales d’Afrique. Ça sera un outil pour les jeunes chimiste, pharmaceutique et biologistes, un outil indispensable pour une meilleure connaissance des effets vertus et/ou vicieux des plantes.  » Mes recherches en plantes et au nom d’Allah m’ont permis de comprendre qu’il y a qu’un seul Dieu », explique l’auteur selon qui, « pour preuve que les plantes peuvent être utiles à l’homme, l’Adn est aussi l’identité spécifique qui diffère d’une personne à une autre. L’Adn contient plus de trois milliards d’informations avec une organisation particulière qui renseigne sur la création de l’homme et de la nature. Surtout sur la grandeur d’Allah  » Al Qaliq » sourate 51-21″ ainsi qu’en vous même n’ observer vous donc pas. L’ouvrage rendra la vie meilleure, réparti en tomes, est sa modeste contribution. Sa mission est de venir en aide populations en matière de soins surtout quant il s’agit des maladies graves. Seul la santé donne un sens à la vie. Vivre sans la santé n’est que languir. Grâce aux noms d’Allah et des plantes ma seule et unique préoccupation est de tout faire pour soigner et guérir les semblables, ( musulmans et chrétiens) afin qu’ils retrouvent la paix. Notre société est confrontée à des épreuves comme les divorces, les envoûtements, les maladies guérissables ou incurables alors que les solutions sont là. Il serait plus sûr de se rapprocher d’un phytothérapeute, maîtrisant parfaitement la composition et le bon dosage des plantes. Une raison qui lui a poussé à retracer à travers le livre la relation qui a toujours existe entre la plante, la racine, l’écorce, la feuille et l’homme. Il est important de connaître les plantes et leurs vertus traités dans ce Tome 1 en attendant le Tome 2 qui sera consacré partiellement aux plantes herbacées, elles aussi très utiles à l’homme. Je retiens que les plantes sont d’une utilités inestimable. C’c’est le meilleur médicament que l’univers fournisse pour prendre soin de n’importe quelle douleur ou de maladie. Le Boukin est un viatique, une contribution pour le bien être de l’humanité, de l’homme, la créature bénie de Dieu dont le destin est de lui être soumis en toutes circonstances en interagissant avec toutes les autres créatures. De notre naissance à notre naissance à la mort, nous essayons tant bien que mal de tirer profit des ressources inépuisables de la plante. Les plantes nous nourrissent, soignent et guérissent, humains comme animaux. Des avantages qui doivent permettre à l’homme de respecter l’environnement. Les plantes sont utiles mais elles peuvent aussi être nuisibles. Utilisées pour des soins, elles sont d’une très grande diversité pour les phytothérapeutes et ceux ci devraient s’inspirer du prophète Abraham. Lui aussi, était phytothérapeute, un guérisseur hors pair. Comme il soignait les maladies avec les plantes, quelqu’un lui demanda un jour, si c’est lui en tant que prophète qui soigne les malades ou si c’est Allah. Abraham lui répond que c’est Allah qui a le pouvoir de guérir par ce que les arbres contiennent déjà naturellement dans leurs compositions des Melo cules, ce qui nous permet de guérir de nos maladies. Ainsi nous ne devons jamais oublier que le nom du tout puissant est la source qui guérit et fait vivre un arbre sur terre. Il faut au total 19 éléments pour faire vivre un arbre. Parmi les 19 éléments, l’on peut citer l’oxygène, l’hydrogène, carbone, l’azote, le chlore, le balte, le potassium, le phosphate, le calcium, entre autres éléments. Il existe trois éléments indispensables pour le bon fonctionnement de la plante. La transformation des plantes, est issue à des recherches approfondie durant plusieurs années, en collaboration avec des scientifiques et chercheurs en matière de médecine. C’est ce qui nous permet en tant serviteur de l’islam de réaliser cet ouvrage qui nous enseigne les vertus de la plante qui est utilisé à la santé humaine ». 

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents