38.4 C
Sénégal
vendredi, décembre 9, 2022

Hausse du prix de la farine:Les meuniers menacent d’aller en grève

Non satisfait de la hausse du prix de la farine, les meuniers du Sénégal comptent aller en grève renouvelable, pour trois jours si toute fois que leurs doléances n’ont pas été prises en compte. Et pourtant les acteurs du domaine, depuis le 14 septembre 2021, avaient annoncés la nouvelle devant l’opinion publique que la situation était graveUne affaire qui n’a jusque là été résolue et qui impacte sur leurs activités. C’est la raison de leur colère, en interpellant les autorités. 
Une conférence de presse a été tenue à cet effet par les meuniers pour se faire entendre. Selon Claude Demba Diop, président de l’Association des Meuniers du Sénégal,  » ses paires ont sollicités en urgence une prise de décision rapide pour revoir le prix de la farine. s’ajuster par rapport à la flambée des prix des céréales et au doublement des prix, la concurrence et le contentieux économique)nous interdit formellement de surtout des prix des matières premières, en particulier le blé. Partout dans le survie sans précédent dans l’histoire industrielle du Sénégal. Les Meuniers ne peuvent plus continuer de vendre à pertes déclare officiellement leur situation puis en juillet l’AMIS a alertée le Ministère du Commerce, mais malgré ces alertes, climatique ont provoqué une profonde déstabilisation des marchés mondiaux et farine. Mais c’est en vain. De sorte que chaque sac livré depuis nos unités de monde, et chez nous en Afrique, les économies nationales sont obligées de C’est avec regret et respect que nous vous annonçons que l’Association des vendre à perte. Et nous rappelons que le décret du 14 janvier 2021 impose un Nous rappelons que l’article 30 de la loi du N°94-63 du 22 août 1994(sur les prix, Meuniers Industriels du Sénégal engage ses 7 membres dans une démarche et que les acteurs étaient à genoux. prix du fret maritime. Actuellement, la flambée des prix du blé est ignorée par les autorités. En avril que la situation de l’industrie meunière sénégalaise était grave, préoccupante, prix de vente à 16 600 F par sac sachant que le prix du blé était de 270 euros par production constitue une infraction flagrante à la loi sénégalaise en plus Certains diront que la farine a déjà été vendue à perte alors pourquoi faire tant de bruit. Nous rappelons que la dérégulation de toute la filière boulangère. Dans tous les pays de la sous-région et du monde, les gouvernants ont réagi vite entrepreneurs consciencieux, des acteurs économiques responsables et des meunières ne peuvent se laisser mourir, prises dans l’étau, entre des cours et bien, pendant qu’au Sénégal les 7 meuniers sont conduits à leur perte. Il y va emplois directs et 15 000 indirects, de la sauvegarde de notre modèle industriel la filièreà une crise encore plus grave quand les meuniers auront disparu du jeu de la préservation de notre autosuffisance en farine, du maintien de nos 1350 vente de produits finis. Cette situation oblige indirectement les meuniers à quotidiennement, ce jusqu’à ce qu’une réponse assurant la survie des meuniers et social. Il y va du sauvetage et l’industrialisation d’une filière garante et des solutions soient déjà trouvées depuis le mois d’avril 2021. Les industries conduit aux Assises de la Boulangerie en décembre 2017, où les autorités avaient a été approuvée au Ministère du Commerce et l’attente des meuniers pour sa avenir pour nos jeunes. économique national. Les emplois, les taxes, le pouvoir d’achat seront absorbés au profit de quelques importateurs. Apporté une solution en régulant et en surveillant de près le prix de la farine, homologué à cette date. Que la dernière structure des prix de septembre 2021 mondiaux des céréales en hausse constante et un blocage anormal des prix de gouvernementaux pour une vraie compréhension de la hauteur des enjeux. Le bon sens économique et social aurait voulu que nos appels soient entendus. Nous rappelons à la nation sénégalaise que les Meuniers Industriels sont des difficultés. C’est en cela que l’AMIS s’adresse à tous les partenaires économiques et subventionner le prix du pain. Une situation qui indubitablement mènera toute d’amplifier les pertes de nos entreprises. défenseurs indéfectibles de la production locale, la production permettant de freiner le niveau des pertes enregistrées mise en place est tout simplement légitime. Il est décidé, à compter de ce jour une réduction périodique et collective de soit clairement apportée. Pour la semaine en cours la production nationale est arrêtée du mardi 2 au jeudi Iles à présent urgente statuer sur l’ultime levier d’ajustement en révisant le vendra à 19 193FCFA par sac. Cependant, afin de garantir une stabilité du prix raisonnable à la farine qui reste un produit de première nécessité etune impôts afin de compenser les pertes entre le prix de 19 193 F et celui qui est légalement apporter une augmentation du prix du sac de 50kgcompte tenu du gouvernementales à veiller à la stabilité du marché dans l’intérêt de la filière et prix du sac de 50 kgde farine de blé. Suivant la structure des prix, la farine se marché, en complément de la TVA à 0% et des droits de douane sur le blé à auprès de leurs distributeurs habituels dans la limite des stocks disponibles. prochaines semaines au regard des enjeux de sauvegarde de l’emploi préalable Par ce procédé nous assurons à nos concitoyens et partenaires un accès l’initiative des Meuniers Industriels du Sénégal tant qu’une réponse définitive aux options de licenciement économique. c’est aggraver la crise de la filière qui est à présent amorcée. Les mesures que nous venons d’annoncer ont vocation à être reconduite à apporter une réponse à la hauteur des enjeux. Ne pas agir, ou perdre du temps. Par ce procédé, nos partenaires boulangers sont invités à s’approvisionner n’est pas trouvée. Par cette démarche responsable et citoyenne nous exhortons les autorités pratiqué depuis début Octobre. Nous restons convaincu que seule une industrie forte et dynamique peut prix de vente pratiqué à ce jour par les Meuniers Industriels. Par ce procédé, nous ralentissons le chômage technique, inéluctable dans les 4 novembre 2021. apporter du développement, de l’emploi et des recettes fiscales nécessaires. Nous rappelons que les distributeurs de farine ne peuvent 0%,lesautorités doivent prendre la décision additionnelle de diminuer les production vitale pour tous. Les Meuniers Industriels du Sénégal remercient l’ensemble des collaborateurs, acteurs économiques et partenaires sociaux pour les messages d’encouragement et de solidarité reçus. La filière qui était jusque-là malade…, est maintenant elle aussi à l’asphyxie », conclu t-il devant ses camarades. 

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents