33.2 C
Sénégal
lundi, septembre 26, 2022

Baaba Maal décortique la musique de « Black Panthère »

et invite les autorités à investir dans le secteur de la cinématographie pour permettre aux jeunes de dévoiler leurs talents

Au Centre Culturel Blaise Senghor :

Baaba Maal décortique le « Black Panthère »

Il invite aux autorités à investir dans le secteur de la cinématographie pour permettre aux jeunes de dévoiler leurs talents

Invité d’honneur d’une manifestation qui avait été organisée par le cinéaste Moussa Touré, le leader vocal de Dandé Lénol a abordé des sujets comme le manque de formation pour les jeunes qui adorent le métier de la cinématographie. Il demande aussi aux autorités d’investir dans le secteur pour appuyer les adeptes du cinéma. Une occasion qui a été encore saisie par Baaba Maal pour parler de son parcours mais aussi pour décortiquer le film : Black Panthère ».

Il faut signaler que la participation de Baaba Maal sur la mise en scène du film Black Panthère, à travers sa voix lui a valu beaucoup de titres et de notoriétés dans le monde de la cinématographie. Des invités de marques étaient présents lors de la manifestation qui avait été organisée au Centre Culturel Régional Blaise Senghor de Dakar. Selon le leader vocal de Dandé Lénol qui était le conférencier, « il faut savoir fermer les yeux pour voir profondément les images, être plus complétif pour permettre également aux africains de mieux travailler. La formation manque énormément pour les jeunes. La créativité est là de même que le talent. Il existe des cinéastes, des metteurs en scène et des professionnels dans le secteur. Il faut que les musiciens africains puissent travailler main dans la main », explique Baaba Maal qui adore échanger avec des personnes de mêmes visions que lui sur des sujets liés au cinéma, en tant que celui qui est reconnu dans le monde de la cinématographie, dira-t-il. Selon lui, « il est important d’accompagner ceux qui forment les jeunes pour leur parler ». Poursuivant ses propos, le leader vocal de Dandé Lénol souligne que, « sa participation à la mise en scène dans plusieurs films, lui pousse à aller partager avec les élèves. Le rayonnement du Fespaco et d’autres éléments comme les « Blues du Fleuve » doivent inspirer les autorités qui doivent investir dans le secteur. C’est important que je me sente impliqué dans des manifestations du genre. Participer à des films comme Guelawaar m’a permis de gagner la confiance. Une reconnaissance de la part du monde de cinéma pour arriver à la Black Panthère, en parlant de la Chute du Faucon Noir. Une reconnaissance de la part des cinéastes renommés dans le monde. Ça me pousse à m’intéresser au cinéma ». À signaler que la manifestation a été organisée par Moussa Touré, président des cinéastes du Sénégal et qui a offert la formation aux jeunes. Pour Baaba Maal, « son implication dans des films cinématographiques, lui a ouvert des portes, grâce à l’appui de sa maison de disque qui s’occupe de la rentabilité de ses activités dans le domaine où il évolue. « Un jour sur la terre » qui est un film où il a participé par sa voix, son compagnonnage avec Peter Gabriel et autres, sont des prestations qui permettront aux jeunes de se référer sur lui pour donner à la musique une place dans le cinéma. Le leader vocal de Dandé Lénol lance un appel aux autorités pour l’investissement dans le secteur pour permettre aux jeunes talents de montrer leur savoir-faire dans le monde de la cinématographie qui peut rapporter beaucoup de chose pour les africains.

I.D/S.M

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents