33.2 C
Sénégal
lundi, septembre 26, 2022

Voilà que deux ans le Covid-19 existe au Sénégal :
Le taux en baisse et la contamination qui persiste toujours

Voilà deux ans jour pour jour que le Coronavirus existe dans notre pays malgré des efforts que les autorités sont en train de faire pour mettre fin à la pandémie qui touche le monde. Au Sénégal, le taux est en baisse mais la contamination persiste toujours avec 14 nouvelles contaminations recensées en moyenne chaque jour.
Depuis lors, les services sanitaires publient des rapports, faisant état de la situation
journalière, issus des hôpitaux à travers toute l’étendue du Sénégal. Habilité à prononcer sur la situation, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté, ce jeudi 3 mars 2022, 17 nouvelles contaminations au coronavirus sur un échantillon de 932 tests. Soit un taux de positivité de 1,82 %. Ces nouvelles contaminations sont issues de la transmission
communautaire, notamment à Dakar (14) et à Mbour (03). Le ministère a signalé que 19
patients avaient été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Tandis que 04 malades étaient pris en charge dans les services de réanimation. Au total, 85 patients sont hospitalisés dans les structures dédiées ou suivies à domicile. Toutefois, aucun décès n’a été enregistré. Deux ans après l’officialisation du premier cas de Covid-19 sur son territoire, le Sénégal a comptabilisé 85 729 infections. Parmi les personnes ayant contracté le virus, 83 683 ont recouvré la santé et 1 960 ont perdu la vie. En ce qui concerne le déroulement de la vaccination anti-Covid-19, 1 449 219 personnes ont au moins reçu une dose de vaccin sur l’ensemble du territoire national, un peu plus d’un an après le lancement de la campagne nationale.une situation qui fait que les autorités sanitaire ne cessent pas d’exhorter à la population de respecter strictement des mesures barrières et entre autres types de préventions. Le taux estimé représente 1% du pic des infections et le nombre moyen le plus élevé de cas de contamination quotidiens. Une comparaison avec le reste du monde où il n’existe pas de statistiques optimales pour comparer le développement de l’épidémie dans chaque pays. Prendre en compte plusieurs indicateurs permet d’obtenir une vision plus globale de l’impact local du virus. Ces graphiques présentent plusieurs statistiques – chacune d’entre elles possédant leurs propres forces et faiblesses – qui indiquent les différentes manières dont l’épidémie s’est développée dans chaque pays en
comparaison avec sa région et le reste du monde. Depuis le début, il existe toujours des zones les plus touchées surtout au Sénégal où la pandémie de Covid-19 a créé une pression supplémentaire sur les systèmes de prestation de services sociaux et exacerbé les
vulnérabilités des populations touchées.
I.D/S.M

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents