24.2 C
Sénégal
lundi, septembre 26, 2022

Baaba Maal : Le « génie » de la musique sénégalaise parle du zénith de Paris 

« La musique traditionnelle est ma source d’inspiration » 

Baaba Maal dit. C’est lors de son face à face avec la presse. Le leader vocal du Daande Leñol est revenu sur son parcours avant d’expliquer son « chemin » au Zenith à Paris où il compte se rendre d’ici peu pour le déroulement de ses activités musicales, devenue habituelles.

Baaba Maal comme beaucoup d’artistes sénégalais et du monde avaient rangés leurs instruments à cause de la pandémie du Covid 19. Étant sur le point de retour le leader vocal du Daande Leñol que les proches nomment « génie » de la musique sénégalaise explique:  » mon dernier album, est la matérialisation d’une orientation artistique visant à démonter que l’électronique aussi fait partie de la culture africaine. Mon groupe a depuis quelques années perçu la nécessité d’aller vers l’électronique pour démontrer que l’électronique aussi fait partie de la culture africaine. Et comme vous le savez, la musique traditionnelle est ma source d’inspiration », a-t-il laissé entendre. Répondant aux questions des journalistes, Baaba Maal souligne que,  » l’Afrique n’est pas une contrée ancienne. C’est une contrée nouvelle, moderne. Les gens disent que l’Afrique, c’est le futur. Moi, je dis que l’Afrique, c’est le présent. On a un album disponible depuis le mois de janvier et qui est dans le marché. Un autre sera lancé d’ici peu à l’international ». La célébration du 37 ème anniversaire de Daande Leñol, son parcours avec d’autres artistes ainsi que beaucoup de sujets ont été abordés avec l’artiste dont le talent n’est plus à démontrer de même sa dimension. Selon lui,  » cette œuvre semble bien répondre de son titre, en ce que ses neuf (9) morceaux proposent au mélomane un voyage dans le temps et surtout dans l’espace, au cours duquel il sera amené à visiter le souffle du blues du Sahel, le rock anglais, les percussions wolof sous les baguettes de Bakane Seck et de son groupe, les mélodies mandingues, incontournables sources d’inspiration et socle de la démarche artistique de Baaba Maal. Le ton de son nouveau bijou lui vient de Télévision, son album de 2009. « J’ai fait Nomad Soul, après Firin’in Fouta. Deux albums qui étaient orientés vers la musique électronique. Mais, c’est avec Télévision qu’on a plus senti cette option », a expliqué Baaba Maal. Des futring, son compagnonnage avec d’autres artistes, sa visite chez le feu père fondateur des  » weler » dans un pays où il a rencontré la famille de Bob Marley. Des sujets largement débattus avec l’artiste. Le leader vocal du Daande Leñol déclare que, « Télévision », d’ailleurs, que je disais qu’il faut introduire les sons électroniques dans nos productions. Parce que beaucoup de gens refusent que l’Afrique accède à la technologie, alors que nous faisons partie du monde moderne. L’éducation, la santé, la technologie, toutes ces choses et ces outils modernes qui font que les gens avancent et que les pays se développent, font aussi partie de la vie des Africains ». Baaba chante pour la plupart de ses chansons en Pulaar mais qui ne l’empêchent pas de s’imposer partout à travers le monde même dans les téléfilms. Avant de terminer les séances, le « génie » de la musique sénégalaise  » lance un appel à ses fans de venir nombreux à Paris au Zenith où il compte se produire le 28 prochain de ce mois. Un moment important dans son parcours. 

Ibou Diop 

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents