33.2 C
Sénégal
lundi, septembre 26, 2022

Gestion des inondations au Sénégal: Les journalistes impliqués dans le combat 

Afin de réduire la vulnérabilité des populations et de renforcer leur résilience, le Gouvernement du Sénégal a initié plusieurs programmes et projets allant de la mise en place d’infrastructures de gestion des eaux pluviales au relogement des sinistrés sur des sites viabilisés. Selon les modérateurs, « la mise en place de politiques efficaces d’adaptation au changement climatique est nécessaire afin de maitriser les conséquences des inondations. Pour cela, Il est important de combiner instruments et outils adéquats afin de mettre en place une stratégie de gestion intégrée des inondations et ainsi renforcer la gouvernance. C’est dans cette optique que le Gouvernement du Sénégal, à travers le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, met actuellement en œuvre le Projet de Gestion Intégrée des inondations au Sénégal (PGIIS). Cette initiative bénéficie d’une subvention du Fonds Vert pour le Climat (FVC) qui a delégué sa contribution financière à l’Agence Française de Développement (AFD). Cette subvention permet de financer les activités du PGIIS et d’atteindre les résultats relatifs à la cartographie du risque d’inondation au niveau national, à la sensibilisation des populations, à la mise en place de mesures structurelles et non structurelles en vue de la réduction du risque d’inondation, à une meilleure prévention du risque d’inondation, ainsi qu’à l’élaboration d’une stratégie de gestion intégrée des inondations au Sénégal et au renforcement de capacités des acteurs. Cet atelier avait servi de cadre pour présenter le projet aux différentes parties prenantes impliquées. dans la prévention des inondations et susciter leur adhésion pour une meilleure implication dans la mise en œuvre du projet », expliquent les modérateurs. Pour eux, ‘ »le PGIIS, par une approche scientifique et institutionnelle, vise à soutenir la politique sénégalaise en matière de gestion du risque d’inondation qui va au-delà de la réalisation des infrastructures. Il contribue ainsi à établir une politique intégrée à l’échelle nationale pour la gestion des risques de catastrophe liés aux inondations afin d’optimiser les investissements au niveau national et à l’échelle locale. Le projet, axé sur le cadre de Sendai, est articulé autour de l’amélioration de la connaissance du risque, l’élaboration de mesures structurelles et non structurelles pour la réduction du risque, la mise en place d’un meilleur de système de prévention adossé à un cadre de gouvernance renforcé. Cependant, force est de constater au cours de la dernière décennie, la récurrence des événements climatiques extrêmes dans un contexte de changement climatique, l’occupation de zones non habitables, l’inégale répartition, voire l’insuffisance, des ouvrages de drainages des eaux pluviales, autant de facteurs qui exposent d’avantage les populations aux effets néfastes des inondations. Des progrès considérables ont été, certes, réalisés dans la prise en charge des sinistrés. Cependant, pour la prévention et la préparation à la riposte face aux inondations, il est apparu plus qu’opportun d’élaborer et de mettre en œuvre une campagne de communication et de sensibilisation sur l’ensemble du territoire national (notamment sur les sites les plus exposés aux impacts des inondations), pour davantage informer, sensibiliser et communiquer sur les risques d’inondations ; aux fins de développer une véritable culture du risque. Il s’avère nécessaire de produire des outils de communication pour soutenir les interventions de lutte contre les inondations adaptées au contexte national et qui prennent en compte la communication sur les risques et la riposte au moment des crises ». 

L’IMPLICATION NÉCESSAIRE DES JOURNALISTES DANS LE COMBAT 

C’est à cet effet que cet atelier est organisé pour partager avec les acteurs de la presse qui s’intéressent sur la problématique de la prévention et de la gestion des inondations. L’objectif visé c’ est d’échanger et d’orienter les acteurs de la presse sur la problématique des changements climatiques et sur les aspects liés sur la prévention et la gestion des inondations.  Il a été question de partager sur les principales activités, echanger sur la problématique des changements climatiques, partager la stratégie de communication et de sensibilisation du PGIIS. Des échanges ont eu lieu sur la problématique des changements climatiques, la stratégie de communication et de sensibilisation. L’atelier servira de cadre pour faire une présentation générale sur les activités du PGIIS, qui sera suivie d’une communication sur les changements climatiques et d’un exposé sur la stratégie de communication et de sensibilisation du projet. Une échange qui dure presque 24 et qui fait que des sujets liés aux inondations et ses conséquences ont été débattues avec les journalistes qui ont été impliqués dans le combat. 

Sada Mbodj 

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents