20.8 C
Sénégal
vendredi, février 3, 2023

Exigence de la démission de Mansour Faye : Plus que ridicule » selon Babacar Gaye Administrateur du FDTT

« 

Les réalisations « impressionnantes » du Ministre Mansour Faye à la tête du Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement font obstacle à sa démission, selon
Babacar Gaye
Administrateur du Fonds de Développement des Transports Terrestre. Pour le patron du FDTT, ceux qui brandissent l’argument de l’accident tragique pour en appeler à son départ font « preuve de mauvaise foi ».Après l’accident tragique sur la route de de Kaffrine occasionnant la mort de 41 personnes sur la route, des voix se sont élevées pour réclamer la démission du Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye qui est par ailleurs le beau-frère du président de la République.

Les détracteurs du frère de la première dame ont même demandé au Président Sall d’appliquer cette règle républicaine qui est de limoger un ministre incompétent et de montrer le bon exemple en le démettant de ses fonctions.

C’est fort de ce constat que l’administrateur du Fonds de Développement des Transports Terrestre (FDTT) a dans un communiqué parvenue à notre rédaction, répondu à ceux qui brandissent l’argument de l’accident tragique pour en appeler à son départ. Pour lui, ils font « preuve de mauvaise foi ».

« Rien dans cet incident tragique ne peut lui être opposé avec raison. Les causes de l’accident sont à chercher ailleurs. C’est d’un diagnostic impartial et de solutions durables que le Sénégal a besoin et non de parti-pris », a indiqué M. Babacar Gaye qui ajoute dans le document que « malheureusement, certains, n’ayant que la parole à la bouche, ne se gênent pas, dans un contexte de deuils, de prières et de recueillement, à s’adonner à leur activité favorite de déni et de dénigrement ».

Selon l’Administrateur du FDTT, il est triste d’assister à cet acharnement « ignoble » qui s’abat sur le Ministre Mansour Faye.

« Le constater sans apporter les éclairages nécessaires, c’est être complice d’une injustice qui cache mal des desseins politiciens et tout aussi véreux. On l’a compris et bien compris. Les sorties contre sa personne obéissent à une démarche dont l’objectif ultime est d’atteindre le président lui-même. Elles ne reposent sur aucune base scientifique. Au contraire, elles renseignent qu’il est possible, sous nos cieux, de politiser sans vergogne l’accident le plus tragique de notre histoire. Et ça, ça n’honore pas leurs auteurs qui, du reste, se targuent d’ambitions pour le pays », a révélé le patron du Fonds de Développement des Transports Terrestre qui est largement revenu dans la note sur les réalisations faites par le ministère des transports terrestres
qui sont à l’origine d’une révolution du transport public sénégalais.

« Elles sont à la fois nombreuses, concrètes et utiles. Elles sont toutes bénéfiques aux populations qui, dans une perspective très proche, auront l’embarras du choix quant à leurs déplacements de tous les jours. La qualité des infrastructures sera d’autant plus assurée, à l’instar du TER dont la réalisation et la qualité des travaux lui incombaient. Il en sera de même de la commodité et de la modernité des autres projets entrepris sous son autorité et qui marqueront une révolution dans le sous-secteur des transports terrestres ».

L’administrateur du FDTT de souligner que la présence du Ministre dans le gouvernement, indépendamment de la confiance absolue que lui accorde le chef de l’État, s’explique par ses « compétences et les performances réalisées » auparavant.

« Voilà un homme pragmatique qui sait faire focus sur les missions qui lui sont confiées. Il faut comprendre que le BRT et le TER participent au rajeunissement du parc des véhicules de transport public.
Ainsi, faut-il que les transporteurs du privé s’alignent avec l’État sur cette dynamique de rajeunir et de moderniser le secteur. Pour ce faire, il faut l’acquisition d’autobus neufs de dernière génération. La mutation de la politique publique des transports se concrétise par une promotion de la mobilité, du confort, de la sécurité du transport des personnes et des marchandises », a-t-il déclaré.

« La réduction des émissions de gaz à effet de serre est tout aussi prise en compte. C’est le sens et la traduction de la vision du chef de l’État, son Excellence le Président Macky Sall, en matière d’offre et de demande en service de transport public.
Les enjeux actuels de modernisation du système et les initiatives existantes pour y répondre reflètent totalement les projets phares du BRT, du TER ainsi que les programmes de renouvellement du parc des véhicules de transport public. La révolution du secteur du transport ne se limite pas seulement au transport de masse. Il y’a également la construction de ponts et autoponts. Les13 ponts construits à Dakar constituent un record en la matière », lit-on dans le communiqué qui souligne que « ces infrastructures ont montré leur pertinence aujourd’hui et soulagent les Sénégalaises et Sénégalais.
5 autres ponts ont été construits à l’intérieur du pays. Au-delà de répondre au souci du désenclavement, ces ponts étaient une veille doléance des populations des contrées qui les abritent. Il s’agit du pont de Marsassoum (Sédhiou) ; les ponts de Baila et Diouloulou sur l’axe Banjul – Bignona (RN5) ; les ponts de Halwar et Moustapha Malick Gaye (Saint-Louis). Autant dire que du travail colossal a été abattu. C’est dire que les actions du MITTD se sentent davantage à l’intérieur du pays. Des kilomètres de routes ont été construites dans les zones les plus reculées, au grand bonheur des usagers et transporteurs », a conclu M. Babacar Gaye.

Aly Saleh

Les plus lus

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Les articles récents