Sacre des lions locaux en Chan 2023: Le foot sénégalais incontestablement sur le toit de l’Afrique

0
145

Devant nous, c’est une belle équipe, soudée et motivée où tous ont adhéré au projet.
Les garçons ont été ensemble pour réussir un bon tournoi en Algérie, de quoi féliciter les Lions pour leur performance et la bonne vie du foot Sénégal après une longue absence. Il s’agissait d’un un challenge énorme et les garçons ont prouvé qu’ils étaient à la hauteur à deux jours de l’an 1 du sacre des lions en Can. Personnellement, je ne suis pas surpris du tout, pour les avoir vus se préparer à Dakar, suivis pendant les entraînements et puis lors des deux matchs préparatoires en Tunisie où ils ont livré deux matchs amicaux contre le Niger et le Congo. Les Lions ont été tenus en échec par le Mena local (0-0) avant de s’imposer face aux Congolais (1-0).
C’est un mémento qu’ils ont commencé à construire, puis ils sont venus sur le terrain pour exécuter.
Il ne pouvait en être autrement, en aucun cas.
Il faut juste tirer le chapeau au travail du staff technique qui a réussi à mettre en place un bon collectif qui a su défendre avec constance dans l’effort au niveau de la défense et de l’attaque.

Même si les garçons n’ont pas marqué de but durant les 120 minutes, ils sont restés dans le match malgré tout. C’est la défense qui gagne dans les compétitions et le coach a cette philosophie.

« La meilleure manière de se défendre, c’est d’attaquer », a-t-on l’habitude de dire et les lions l »ont bien compris.
Car la manière dont ils défendent est notre point fort et si la défense a été le secret des victoires du Sénégal, offensivement aussi, les Lions ont été bons.

Après la Coupe d’Afrique des nations (CAN) remportée devant l’Égypte en 2022, le Sénégal s’adjuge le Championnat d’Afrique des nations (Chan) réservé aux joueurs évoluant dans leur championnat national. Si on compte la qualification à la Coupe du monde où les coéquipiers de Sadio Mané ont réussi à se hisser en huitième de finale, on peut dire sans risque de se tromper, que le football sénégalais est incontestablement sur le toit de l’Afrique même si, difficile a été le parcours des poulains de Pape Thiaw. Eh oui, le pari n’était pas gagné d’avance puis que les lions de la téranga figuraient dans un groupe qui, à fière allure, était sans doute la « poule de la mort ». Et les combats ont été notamment rudes entre Eléphants, Lions et Léopards, qui ont joué les premiers rôles dans ce quatuor complété par les Grues ougandaises qui n’étaient pas là par hasard compte tenu de leur régularité au Chan.

La finale de la Chan a été décisive et abordée de fort belle manière par les deux équipes qui se sont neutralisées à l’issue du temps réglementaire et après les prolongations.
Chacune des équipes s’est illustrée à sa façon pour arriver à ses fins.

Au stade Nelson Mandela de Baraki, avant que les deux équipes ne se diluent dans un match avec beaucoup de fautes techniques (quatre cartons jaunes des deux côtés), les Lions de la téranga ont développé un jeu de contres alors que les Fennecs se sont longtemps illustrés par un jeu de possession. Avec les deux meilleures défenses de la compétition, rappelons le, l’Algérie n’a encaissé aucun but et le Sénégal en a pris un seul. Les deux équipes sont allées aux tirs au but où les nerfs des gardiens ont été mis à rude épreuve.
L’Algérie a tenu la balle de la victoire au bout du pied de Mahious mais le raté du meilleur buteur de la compétition a permis à l’équipe coachée par Pape Thiaw de rester en vie, de revenir et de gagner après que Diouf lui a redonné l’avantage et que Kendouci, au moment où la séance avait atteint le stade de la mort subite, a trouvé la barre. Par cette belle victoire (0-0 a.p, 5 tab à 4), les Lions de la téranga évoluant dans le championnat local ont offert une revanche à leurs aînés défaits par l’Algérie au Caire en 2019 à la Coupe d’Afrique des nations. Avec cette performance, ils hissent le football sénégalais au sommet du ballon rond africain.

Une grande satisfaction qui prouve qu’on peut récidiver dans l’excellence d’une génération à une autre.
Comme pour dire la performance d’une équipe, c’est des moyens et des efforts à combiner avec justement un œil regardant sur le foot local.

Le Chan a débuté le 13 janvier, pour prendre fin le 4 février et le pays de la téranga est allé jusqu’au bout. C’est arrivé juste à deux jours de l’anniversaire du premier sacre continental du Sénégal à la Coupe d’Afrique des nations le 6 février 2022. Heureuse concidence ou destin, qu’importe!
Il fallait le faire, on la fait!!
Quel si magnifique cadeau d’anniversaire pour le peuple sénégalais!

Aly Saleh Journaliste/Chroniqueur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici