Deprecated: La méthode de construction de la classe WP_Widget située dans EV_Widget_Entry_Views est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez __construct() à la place. in /home/sc3sama2881/nannkmedia.com/wp-includes/functions.php on line 6078
AFRIQUE-MONDE-CULTURE / A la tribune des Nations unies, Baaba Maal défend la place de la culture - NANNK MEDIA
41.3 C
Sénégal
dimanche, avril 14, 2024

AFRIQUE-MONDE-CULTURE / A la tribune des Nations unies, Baaba Maal défend la place de la culture

Dakar, 23 sept (APS) – Le chanteur et compositeur sénégalais Baba Maal a défendu la place de la culture « reconsidérée à sa juste valeur » dans le système des Nations Unies après sa prestation à la tribune de la 78ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies à laquelle il a été invité à prendre part.

‘’Ma présence ici, c’était pour démontrer autre chose. C’est un déclic parce qu’on a senti maintenant que dans le système des Nations unies qu’on reconsidère vraiment à sa juste valeur la place de la culture’’, a dit Baba Maal via le correspondant particulier de l’APS à New York.

Le lead vocal du Daande Leñol dit être invité par le système des Nations Unies à venir participer à cette Assemblée générale en tant qu’artiste  »bien sûr, mais aussi en tant qu’ambassadeur de bonne volonté du système des Nations Unies et ambassadeur pour la lutte contre la désertification ».

Madame Amina Mohammed [vice-secrétaire générale de l’Organisation des Nations Unies et présidente du groupe des Nations Unies pour le développement durable et ancienne ministre du Nigéria] a vraiment tenu à ce que je sois présent. Elle croit fermement maintenant que la culture peut jouer un très grand rôle ’’, a indiqué Baba Maal qui a participé jeudi et vendredi à une série de panels axés dans tous les secteurs de développement de la culture au business.

Le chanteur a clôturé les panels avec une présentation sur le thème du rôle de la musique dans le développement. ‘’J’ai dit comment la musique peut inspirer dans le développement, galvaniser et promouvoir toutes ces entreprises moyennes, petites ou grandes que les Africains mettent sur pied pour être leaders dans le monde’’, a-t-il affirmé.

Justifiant sa venue à la session ordinaire de l’ONU, il estime qu’il s’agit de participer à cette grande rencontre où on parle de l’Afrique qu’on ne peut plus arrêter sur la route du développement. ‘’On a utilisé cette occasion pour que je puisse faire une performance musicale dans la grande salle en direction des chefs d’Etats et chefs de gouvernements et toutes les délégations présentes à la 78ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies’’, a-t-il expliqué.

Pour l’interprète de ‘’Baayo’’, la chanson dite à la tribune des Nations Unies, cette présence a été ‘’un très grand combat du système des Nations Unies pour faire de telle sorte qu’il ait de la musique’’. ‘’Parce qu’on parle de choses très sérieuses, dés fois les gens pensent que la musique n’est là que pour faire du divertissement, mais ma présence, c’était pour démontrer autre chose’’, a relevé le promoteur du festival ‘’Les blues du fleuve’’.

»Fier » d’être présenté en tant qu’ambassadeur lors cette performance musicale, Baba Maal estime qu’il faut essayer de pointer du doigt là où les dirigeants du monde devront prendre des décisions et s’appesantir là-dessus pour trouver des solutions à tous ces problèmes qui interpellent le continent africain et le reste du monde.

Baba Maal a salué l’engagement de la vice-secrétaire générale de l’Organisation des Nations unies qui met la culture au centre estimant qu’elle est très confiante du très grand rôle que peut jouer la culture.

‘’Elle croit fermement qu’il est temps que l’on reconsidère la position de l’Afrique dans le monde que l’on parle de cette Afrique qui prend sa destinée en main’’, a-t-il insisté. Le chanteur explique : ‘’On ne nous dit pas ce que nous devons faire, c’est nous qui devons savoir ce que nous voulons et devons faire et qu’on nous accompagne’’. Baba Maal invite à mettre le business en avant sur le continent, ce qui dit-il, fera que l’Afrique ne sera plus arrêtée dans son élan de développement.

Le chanteur sénégalais a rencontré en marge de cette 78ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies l’entrepreneur anglo-soudanais Mo Ibrahim de la Fondation du même nom.

FKS/ADC/AKS

Les plus lus

- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les articles récents