Deprecated: La méthode de construction de la classe WP_Widget située dans EV_Widget_Entry_Views est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez __construct() à la place. in /home/sc3sama2881/nannkmedia.com/wp-includes/functions.php on line 6078
Thierno Mohamadou El Mokhtar Sy plus connu sous le nom de Thierno Diamel, un grand érudit… - NANNK MEDIA
31.3 C
Sénégal
mardi, avril 16, 2024

Thierno Mohamadou El Mokhtar Sy plus connu sous le nom de Thierno Diamel, un grand érudit…

Naissance de Mohamadou ibnu Abdoulaye est toujours célèbrée dans le monde des musulmans, l’exemple du Sénégal en est une illustration véritable.

De l’an 570 ou 571 reste toujours dans le cœur de cet univers musulman, le Sénégal sus dans l’Afrique de l’ouest fait parti des pays qui rappelle la naissance du dit messager d’Allah.( paix et salut sur lui)

Thierno Mohamadou El Mokhtar Sy, plus connu sous le nom de Thierno Diamel, célèbre la naissance de son homonyme depuis plus de trois décennies à Dakar dans le département de Guediawaye, plus précisément dans le quartier dénommé  »Mbodo 4 » à quelques petites encablures de la place du marché  » Same »
Ce rappel de cette naissance n’est pas la première fois du genre, selon certains qui sont proches de cet érudit nous ont soufflé quelques vocables en précisant que la genèse de cette célébration a commencé par une petite veuillee de dévotion où ils ont commencé par acheter quelques petits paquets du sucre et du café en passant toute la nuit à célébrer cette naissance du fis d’Aminata ( paix et salut sur elle) de Fil en aiguille ça enregistre présentement de grandes personnalités religieuses, étatiques, et politiques. Selon certains , cet érudit nous encore précisé que l’idée de la célébration a été émise par lui même et des quelques voisins dont Baidy Basse, le commerçant du dit marché.

Les jeunes du quartier  »Mbodo 4 » où toutes les confréries sont confondues font travail colossal et méticuleux, se departagent pour bien garnir le chapiteau d’autres s’adonnent à la sécurité où on voit aperçoit à l’oeil nu un véritable décor où on voit l’effigie de Thierno Mohamadou ainsi que le vert, la couleur de l’islam, les jeunes cantateurs se déchaînent, d’autres font la généalogie du Messager d’Allah (psl) certains esquissent quelques pas de danses modérées qui cadrent et vont en droite ligne avec L’Islam, différents des autres.

  Dîner de la communauté
 Muride d'Ahmadou Bamba         était toujours au rendez-vous .

A leur arrivée dans l’enceinte du chapiteau, Thierno est avisé pour qu’ils sortent avec sa délégation pour leur dire et témoigner la valeur de cette rencontre nocturne et il leur a donné la bénédiction, avant de regagner à sa place.
Ce dîner copieux et symbolique traduit le communion, l’entente et le bon voisinage du Tidiania de Cheikhna Ahmad et le Muride de Khadim Rassul qui a démontré incontestablement de grands miracles partout dans le monde , son ombre plane à tout temps et à tout lieu.
Le Muridisme et Le Tijania mènent toujours le même chemin le plus droit, leurs bénédictions

Leurs bénédictions sont toujours exaucées au Sénégal.
Thierno Mohamadou se met en place vers zéro pour attendre l’arrivée des petits-fils du Prophète ( psl) et leurs délégations grâce auxquels nous célébrons cette nuit que certains récalcitrants qualifient d’anti islam.
Les cherifs n’ont jamais fait le faux-bon chez Thierno Sy, pas plus tard que le mercredi passè, on a été les témoins oculaires avant de faire le jamping ou le cap vers d’autres lieux de dévotion.
A chaque fois qu’ils viennent les disciples mettent la main dans les poches pour leur idiya… pour ne pas dire le pourboire, ni un don…

En jetant le regard sur le rétroviseur, on voit que les paronymes  »Sy » et le  »Hane  » font partis des marabouts, à savoir Thierno Alhajji Malick Sy de Tivaouane ou de Souyouma, le village qui se situe dans la ville de Podor, Thierno Muhadji Anne de Marda Dieri toujours dans la même bourgade, font partis des premièrs érudits à célébrer cette naissance, si on se fie dans certaines sources

Après le mercredi, nuit de la célébration, deux jours après, il y a eu, la ziarra dans l’enceinte de la mosquée que Thierno a construite, bien sûr avec l’aide des hommes de bonne volonté où il y a eu la présence du jeune marabout,Thierno Abdoulaye Bah, originaire de Thilogne qui nous a rappelé les bons moments de L’islam, la présence de quelques Daïras des femmes bien habillées avec l’accoutroument qui nous rappelle celui de vraies femmes musulmanes comme l’a recommandé L’islam.

D’après Idy Gaye, le journaliste, le vrai maître de cérémonie , le polyglotte, l’homme à la voix du rossignol, homnipresent à cette célébration , qu’il n’a jamais presque manqué, a ténu à témoigner sur Thierno, il est trop proche de lui, surtout au moment de la cérémonie, Monsieur Gaye nous a précisé que c est vrai qu’il y a eu quelques billets de banque que certains disciples et des hommes de bonne volonté ont contribué à la cérémonie pour que les Sereres soient plus contents de la restauration (ventre plein Serere content » sourire »

Idy a dit : Thierno Sy, lui a dit: je jure, tous ces billets de banque qui pleuvent ,je ne veux même pas en utiliser personnellement un franc, à titre personnel ,aucun franc ne reste dans ma poche tout se retourne dans les marmites pour les étrangers qui venaient d’autres contrées les plus reculées du Pays, souvent j’y ajoute mon Propre argent pour que tout le monde soit servi. Dieu merci infiniment.

Avant la fin de la cérémonie, un notable du quartier ex délégué du marché  »Same » Elhadj Hamoye Bah en l’occurrence a fait un témoignage émouvant sur cet homonyme du Prophète (psl).
Avant la clôture, Hawa Sy, la fille du frère de Thierno a embrassé la confrérie, il lui a souligné les lois et les règles de ce wird ,( l’,égrenement) du chapelet de la Tarikha de Tijane , ce qui y est autorisé et ce qui est interdit.
Il a clôturé cette rencontre en présence des étrangers qui venaient de l’autre côté de la rive, la Mauritanie et les autres étrangers qui venaient également de la province d’Elh adj Oumar Taal, le Fuuta natal.
Thierno Mohamadou El Mokhtar a clôturé en donnant la bénediction à tout le monde. D’ici demain les disciples vont s’apprêter à rentrer d’un moment à l’autre vers leurs familles respectives. Beaucoup d’eaux a coulé sous le pont entre 570 ou 571 et 632 date du rappel à Dieu du fils d’Abdoulaye (Psl)
Rendez-vous en 2024…

Plume: Abdoulaye H.Sarr, journaliste, traducteur du livre du Président, Macky Sall  » Le Sénégal au cœur  » en Pulaar limpide…

Les plus lus

- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les articles récents