Deprecated: La méthode de construction de la classe WP_Widget située dans EV_Widget_Entry_Views est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez __construct() à la place. in /home/sc3sama2881/nannkmedia.com/wp-includes/functions.php on line 6078
Daande Leñol a soufflé sa 38 ème bougie au Sénégal, le pays D'Elhadj Oumar Taal et de Serigne Touba, le Fuutanké. - NANNK MEDIA
29.4 C
Sénégal
mardi, avril 16, 2024

Daande Leñol a soufflé sa 38 ème bougie au Sénégal, le pays D’Elhadj Oumar Taal et de Serigne Touba, le Fuutanké.

Les petites-filles et les petits-fils de Penda Moussa Bukary Sarr de Ngaolé , de Fanaye… les subalɓe en l’, .
occurence avec des ethnies trop proche des Pulaars pour ne pas dire seulement les toucouleurs étaient à l’honneur.

Après le festival de  »Mbagne 2030 » à sa tête Sarr Ousmane Samba, le petit-fils de Penda Sarr, l’ambassadeur des nations unies a fait le cap sur New-York au pays de l’oncle Sam pour rencontrer les personnalités clés du monde où il a été entendu impatiemment, mais cet anniversaire lui était toujours au cœur.

Ce 38éme qui était riche en son et en couleur en présence de grandes personnalités politiques ont marqué leurs présences avec de fortes délégations mais Monsieur Le Ministre en charge de la culture , Aliou Sow a fait le faux-bond à cause du gouvernement dissout, mais ce n’est qu’une partie remise, Mariame Bah l’épouse d’Abdoulaye Daouda Diallo l’actuel président du conseil éco, social et environnemental était présente avec une forte délégation.
La présence du maire de Walalde, le coordonnateur du Puma, le programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers que les Fuutankés appellent  »le lion du Fuuta, »’ quelques membres de sa délégation dont Sidi Kawori ancien maire de Salndu Fuuta, Thilogne étaient montés sur scène pour parler au non du dit coordonnateur. Moussa Oumar Sow qui a beaucoup développé le Pays de Seydina Limamoulaye , le Sénégal, son travail ne sera jamais dans l’oubliette. Si, il n’était pas au Sénégal, on allait l’inventer pour moderniser davantage des aires et tout au tour. Il y a mobilisé tout son staff de communication.

A travers les grandes soirées de Daande Leñol , Baaba Diallo le Directeur général de L’aser, agence de l’électrification rurale, les réalisations de cette agence est une grande aubaine pour toute l’étendue senegalaise où beaucoup de coins et de recoins ont été électrifiées, il a toujours répondu présent avec sa forte délégation. Les amis d’Elhaj ne se decomptent pas sur les bouts des doigts , parmi eux, Elhaaj Amadou Kane Diallo ex maire de Macina Toro, Ndioum son travail au Fuuta est colossal, commandant Aliou Sall qu’on appelle communément  » Capitaine Sall sa présence nous rappelle Monsieur Oumar Magoum Niang alias Mbassou ex manager général de cet orchestre il nous a quitté il y a quelques années , tout en sachant qu’il a apporté une grande pierre à l’édifice à Daande Leñol ( paix à son âme) l’un de ses fils y a été aperçu.
Mamadou Elimane Dia, le maire de Demette, kalaajo junior pour les intimes, un homme sociable , peu de paroles avec beaucoup d’actions qui fait la fierté de tous les Fuutankés qui emboîte les pas de son grand frère, le feu Abdoulaye Elimane Dia qui nous a quitté à la fleur de l’âge, a marqué une empreinte indélébile, son absence a été trop marquée mais ainsi va la vie, paix à son âme.

En prélude à ce rendez-vous tant attendu partout, le domicile de Baaba était le point de ralliement des marraines, madame Fall née Ouma Gadio était de la partie où Amadou Tidiane Niang l’un des ñeeño qui maîtrise bien de la généalogie de cet ambassadeur et celle de Oumar wade, le manager général, son grand frère et cousin, mais je ne sais pas le lequel de d’eux qui est le roi de l’autre, en tout état des choses il a été félicité et remercié apres avoir fait un travail méticuleux pour le fils de la maman de feue , Aissata Samba Boubou Yacine Wade ( paix à son âme) également pour le travail remarquable Pour le Daande Leñol, qui ne sera jamais oublié dans les annales de l’histoire de cet orchestre, les membres de première heure, idem en présence de Mansour Seck, l’un de ses fidèles compagnons de longue date, Abou pame, le chargé de mission était aussi présent. Toutes les ethnies sont représentées dans cet orchestre.

Baaba Baidy Maal, à la voix suave, la voix du rossignol, le grand unificateur, armé d’une aiguille trop pointue pour coudre entre les ethnies du Sénégal.

Elhaaj n’a jamais oublié de jeter un long regard au rétroviseur

Baaba, homme très        reconnaissant, il n'a jamais pris le micro dans ses grandes soirées sans remercier son ancienne école, le Lasli Fuuta, où il a fait les beaux jours. Souvent dans ses causeries il dit '' je suis natif de Podor mais j'ai beaucoup appris dans la rénovation de Ndioum ''  je pense que le grand frère,  Elh Amadou Kane Diallo ne va pas me démentir. Il a aussi cité quelques musiciens qui sont aujourd'hui dans un autre univers, Paix à leurs âmes.

Le Diaraf Youssou Ndoye avec une tenue attirante , un boubou purement traditionnel Lebou a honoré sa présence avec sa délégation, on n’ ignore pas que le cubalaagu était à l’honneur, naturellement au bord des rives des fleuves, les Lebous sont toujours au bord du littoral , les villages de Yoff et ceux de Yenne en sont une illustration véritable. Les bouts qui se trouvent et les Cubballos qui se trouvent au bord du Daande MaayoBaaba avec son esprit d’ouverture, un homme integre, visionnaire, toute sa vie sert à intégrer les ethnies, entre les Pulaars, les Sereres, nos frères Diolas, pas plus tard que trois semaines il était entrain de répéter un morceau dans les îles de Saloume où il chantait le rapprochement du cousinage à plaisanterie entre les dîtes ethnies déjà citeés, ce rapprochement va en droite ligne et cadre avec les réalités de son Sénégal natal et même au delà de ce continent noir
Le fait d’entrer sur scène avec une chanson qui s’intitule  » Le Malisaajo a été trop symbolique car c est un genre musical qui nous venait du pays d’Amadou Hampaté Bah, le Mali, la soirée, elle même était à dominance subalɓe.

La troupe, Kondiouff a ésquissè quelques pas de danse authentiquement Sereres.

La troupe des Sereres sans erreurs sur scène.

La troupe des Sereres dénommée  »Kondiouff ( inter village) dirigée par Idy Faye, cette troupe a tenu tout le Public en haleine pendant une bonne vingtaine de minutes, leurs chorégraphies ont déchainé les spectateurs venus de tous les points cardinaux

Deux soirées parallèles

Au moment où Daande Leñol soufflait sa 38 ème bougie, les Seɗɓe honoraient le fils d’Amadou Sall, le Président Macky Sall au théâtre national Daniel Soprano le samedi 7 octobre, cette cérémonie pour ne pas dire une soirée à tant que telle a eu lieu, en présence de Malick Gaye le Ministre conseiller, après la fin de cette cérémonie lui même avec d’autres ceɗɗo, ils ont rallié le  »Grand Théâtre » pour dire joyeux anniversaire à l’homonyme d’un homme érudit, Elh Baaba Ndiongue, pour que la soirée soit plus belle.
Sur scène ,le parrain, Mamadou Mory Diaw le Maire de Matam accompagné du griot des subalɓe, Ibrahima Mboup ce dernier a fait la généalogie de cet édyle , les paroles du maire gravitaient autour du Cubalaagu, suivie des marraines qui ont fait pleuvoir les billets de banque, et des boubous ,chacune d’elles se faisait plus belle que l’autre avec des hôtesses très bien habillées rien que pour répondre au père d’Oumar Maal.Tous les yeux étaient rivés sur la pirogue très bien pavoisée avec des pagaies qui faisaient face au public, l’effigie du crocodile n’était pas presente.
La bougie a été soufflée vers trois heures du matin dans une vive allégresse et une grande ambiance.

Après avoir tendu nos micros aus spectateurs, ils nous ont répondu que  » ils ont pitié de Baaba, parce que tout ce qu’il a ,il donne aux laudateurs , aux ñeeños, aux troubadours aux griots etc.. les boubous offerts ne font même pas un quart d’horloge dans sa maison sans être distribués »
Merci à Daande Leñol. La présence des Mauritaniens qui ont fait le déplacement de Nouakchott jusqu’au pays D’Elhadj Baaba Ndiongue pour honorer leurs engagements, Sarr Bowté de Mbagne, le jeune Abdoulaye Dieye et ses compagnons, Demba Sangot, ils se préparent pour le 11 et le 12 novembre pour le 38ème anniversaire qui aura pour cadre Nouakchott, le Sénégal et la Mauritanie, un seul peuple, deux états…

Plume : Abdoulaye H. Sarr, journaliste le traducteur du livre du président de la République , Macky Sall  »Le Sénégal au Cœur  » en Pulaar limpide ».

Les plus lus

- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les articles récents