Chargement en cours

38éme Anniversaire du Dande leñol à Nouakchott : Ambassador trop petite pour contenir les fans du Dande leñol

38éme Anniversaire du Dande leñol à Nouakchott : Ambassador trop petite pour contenir les fans du Dande leñol

Baaba Aissata Samba Boubou et le Daande leñol pour certains , d’ autres disent Daɗndi leñol a été accueilli pompeusement par les fan’s de la République islamique de Mauritanie. Il a soufflé sa 38 ème bougie dans ce pays , le pays de sa chère Maman, feue Aissata Samba originaire de Ngaolé, ce village se situe en Mauritanie. L’accueil a eu lieu à l’entrée de la ville, tous vêtus des boubous bigarrés du Pulaagu .A l’ Ambassador, ce lieu de loisir a refusé du monde comme toujours, riche en son et en couleur, la sécurité était au top.
sous le haut patronage et les parrains de hight class. L’ absence de l’ex maire Niabina a été remarquée. Le comité d’organisation a joué un rôle crucial.

Le leader de Daande Leñol a eu un accueil inoubliable, accueilli par une véritable marée humaine, avec quelques membres de l’orchestre ,on dirait qu’ils ne l’ont jamais jeté un regard. A travers son visage, on sent que la joie et les sourires se lisaient sur son visage. Ses frères Mauritaniens lui ont réservé un accueil qui ne sera jamais oublié dans les annales de l’histoire des hommes de culture en présence des jeunes talents.

L’ambassadeur du PUMA, a replongé le public dans le passé qui n’est pas passé, loin du passé récent.

A l’entame de la soirée, l’ambassadeur des nations unies a ouvert le bal par une chanson qui parle de la diaspora . Conscient et soucieux de la situation qui assaille des jeunes africains pour ne pas dire seulement ceux de la Mauritanie et du Sénégal, le morceau qui s’intitule  » So mi miijiima Elhaaj Oumar, Lamine Senghor jaɓataa yawaare  » A travers ce morceau, où il relate la bravoure du dit jeune, il a lancé un message fort aux jeunes du continent noir de la diaspora, et ceux qui migrent vers le Nucragua et partout pour essayer de changer tant soit peu leurs situations, voire le monde meilleur, c’est ce même message qu’il avait lancé au pays des Baolès en côte d’ivoire lors de son voyage. Le père d’Oumar Maal a toujours l’amour des jeunes au cœur il est temps de préconiser une solution. pour eux . A travers ce morceau où il a cité l’homme érudit grâce à qui le  » Muudo Horma’ a été levé au Fuuta de Thierno Sileyemani Baal, d’Elhadj Oumar Taal, d’Abdoul Qadiri Kane , le premier Almaami du Fuuta et j’en passe…

La charité bien ordonnée commence par soit même.

L’ambassadeur des nations unies est revenu sur un morceau dédié ou qui nous renvoie au bord du fleuve, quand il entonne un genre musical tout le monde rive ou braque ses yeux aux subalɓe, qui sont fiers de l’être, ils sont toujours égaux à eux-mêmes qui n’ont rien à envier aux autres, des hommes réputés honnête, directs et sociables , ils étaient à l’honneur aussi bien au Sénégal qu’en Mauritanie. Le Malisaajo a déchainé tout le Public et même ceux qui ne sont pas des Cubballos dans cet Ambassador, le lieu de loisirs
Ce 38 ème anniversaire a été placé sous le haut patronage de Monsieur Mohamed Ould Qhazaouani le Président de la république islamique de Mauritanie.
Elhadj Maal s’arme toujours de son aiguille pour tisser, coudre et rassemble les différentes ethnies qui ont toujours eu des liens séculaires multidimensionnels pour qu’elles continuent toujours de vivre en harmonie et en symbiose.
La chanson  » cohésion sociale » en est une illustration véritable. Dans cette chanson où il parle le cousinage entre le Pulaar, le Serere et le Diola, cette chanson qui enregistre toutes les sonorités de ces ethnies citées, répétées dans les îles de Saloume. D’ailleurs dans cet anniversaire l’un d’eux a été invité a Nouakchott pour chanter ensemble avec lui.

 »Kalaajo » ce vocable qui signifie en Pulaar toute personne qui habite dans cette province ‘Halayɓe » mais si ce vocable a été entendu à l’échelle planétaire c’est grâce à ce jeune » Abdoulaye Elimane Dia alias, kalaajo, pour les intimes , un homme sociable, qui était l’espoir du Fuuta mais il nous a quitté à la fleur de l’âge, ainsi va la vie, dans la vie l’homme propose Dieu dispose, lorsque ce morceau a été chanté , tout le monde s’est mis à pleurer, paix à son âme, un autre kalaajo junior, son frère direct, Mamadou Elimane Dia, le maire de Demette lui emboîte le pays, il fait la fierté du Fuuta.

A chaque anniversaire, l’homonyme D’Elhadj Baaba Ndiongue rappelle ses muciens qui sont aujourd’hui dans un autre univers, paix à leurs âmes, entre autres Kaoning Cissoko, Tonia Loh, Sidiki Kouyaté, Mbassou Niang

Comité d’organisation dirigé par Demba Sangot ont fait un travail colossal. Pour rappel que l’année dernière le dit comité a été dirigé par le plus jeune maire de la Mauritanie, Monsieur Aliou Sarr, il était le maire de Niabina, il est rappelé à Dieu il y a quelques temps, paix à son âme . Baaba a beaucoup parlé de lui dans sa soirée qui a eu pour cadre  »Ambassador en présence des ses frères et amis. Une autre soirée est prévue ce dimanche à la case. Apres Nouakchott ,il sera rendra à Guédè pour des journées sous le haut patronage du Président Macky qui fait parti de la famille Salsalɓe ou les six pays des Salsalɓe limitrophes du Sénégal vont se rencontrer pour consolider les liens séculaires entre les membres et promouvoir la culture de la paix tout en préservant et valeurisant le patrimoine culturel historique endogène
Baaba a créé un morceau spécialement pour ses frères, amis et voisins pour les six pays de Galsi dirigé par Djibril Sall, Galsen par sa sœur Fatimata Sall ñiiwa… Prevus entre les 16, 17 et 18 novembre. a Guedé…
Rendez vous à l’année prochaine à Nouakchott pour le 39 ème anniversaire du même orchestre. inch’Allah…

Plume : Abdoulaye H.Sarr journaliste de Tethiane FM 107.6 et oxyjeunes FM, radio école.

Share this content:

Laisser un commentaire

MOST POPULAR DESIGNS